Lois du jeu

 Questions issues du site du Comité de football Drôme-Ardéche.

Question 7

Match de Championnat 1ière Division. Le joueur N°8 de l’équipe B reçoit un ballon de son partenaire. Il centre mais le joueur N°4 de l’équipe A qui se situe dans sa surface de réparation touche involontairement le ballon de la main. Le ballon sort en corner.
Quelle sera la décision de l’arbitre ?

 

a) Avertissement au joueur N°4 de l’équipe A. Coup de pied de coin.
b) Avertissement au joueur N°4 de l’équipe A. Coup de pied de réparation (penalty).
c) Coup de pied de coin pour l’équipe B.




La réponse de Roland VIALLET, Assistant départemental en arbitrage

La bonne réponse est la c.

La loi XII précise qu’une main volontaire doit être sanctionnée par un coup franc direct ou un penalty.
Si celle-ci est involontaire, en aucun cas, l’arbitre ne pourra accorder un coup franc indirect. Il laissera le jeu se poursuivre en indiquant de la voix « jouez, involontaire ».
Dans la situation de jeu évoquée ci-dessus, l’arbitre accordera un coup de pied de coin (corner) en faveur de l’équipe B.

 

Question 6

Coup de pied de but (6m) pour l’équipe visiteuse. Le défenseur N°3 effectue la remise en jeu. Le ballon parvient directement à son coéquipier situé seul dans la moitié de terrain adverse. Le N°5 de l’équipe locale lève le bras car il estime que ce joueur est en position de hors-jeu ?

 

a) Coup franc indirect pour l’équipe locale et avertissement au N°5.
b) Coup franc indirect pour l’équipe locale.
c) L’arbitre laissera le jeu se dérouler.



La réponse du Roland VIALLET, Assistant départemental en arbitrage.

La bonne réponse est la c.

La loi XI précise qu’il n’y a pas d’infraction de hors-jeu lorsqu’un joueur reçoit directement le ballon d’un partenaire sur :
- Coup de pied de but (6m)
- Rentrée de touche
- Coup de pied de coin (corner).
Dans cette situation, l’arbitre laissera le jeu se poursuivre et ne donnera pas d’avertissement au N°5 de l’équipe locale qui a levé la main pour réclamer le hors-jeu.

 

 

Question 5

Penalty pour l’équipe A à la 68ème minute de jeu. Après le coup de sifflet de l’arbitre le tireur joue régulièrement le ballon. Le ballon heurte le poteau et revient sur le tireur qui reprend le ballon et marque le but.


Décision de l’arbitre ?

a) But valable. Coup d’envoi pour l’équipe B
b) Coup de pied de réparation (penalty) à refaire.
c) Coup franc indirect pour l’équipe A à l’endroit où le tireur a rejoué le ballon après que celui-ci ait touché le poteau.



La réponse de Roland VIALLET, Assistant départemental en arbitrage

La bonne réponse est la c.

La loi XIV (coup de pied de réparation ou penalty) précise que le tireur ne peut pas jouer le ballon deux fois consécutivement sans qu’un adversaire ne l’ait touché.
Dans cette situation, le tireur joue le ballon une première fois (exécution du penalty) puis une deuxième fois (après que le ballon ait heurté le poteau).
De ce fait, l’arbitre refusera le but et accordera un coup franc indirect pour l’équipe B à l’endroit où le tireur a rejoué le ballon après que celui-ci ait touché le poteau.

 

Question 4

Coup franc direct pour l’équipe A dans sa surface de réparation. Le gardien de but de cette même équipe joue le ballon à un partenaire qui se situe dans la surface de réparation. Un attaquant de l’équipe B régulièrement placé au moment de l’exécution du coup franc, rentre dans la surface, récupère le ballon et marque le but ?

 

a) But valable. Coup d’envoi pour l’équipe A.
b) But refusé. Avertissement pour l’attaquant de l’équipe B. Coup franc indirect pour l’équipe A à l’endroit où l’attaquant à joué le ballon.
c) But refusé. Coup de pied de but (6m) à refaire.



La réponse de Roland VIALLET, Assistant départemental en arbitrage

La bonne réponse est la c.

La loi XIII précise que le ballon est en jeu dès qu’il est botté directement en dehors de la surface de réparation.
Les joueurs de l’équipe adverse doivent se tenir en dehors de la surface de réparation jusqu’à ce que le ballon soit en jeu.
Dans cette situation, le partenaire ne peut pas jouer le ballon s’il se situe dans sa surface de réparation car le ballon n’est pas en jeu.
Le but sera donc refusé et le Coup de pied de but (6m) sera recommencé.

 

QUESTION 3

Un but peut-il être marqué directement sur coup d’envoi sans que l’exécutant effectue une passe à un partenaire ?

a)      OUI. Coup d’envoi pour l’équipe adverse.
b) NON. Il doit obligatoirement faire une passe vers l’avant à son partenaire avant de tirer dans le but adverse.
c) OUI mais à condition que le ballon touche le sol avant de pénétrer dans le but.

La réponse de Roland VIALLET, Assistant départemental en arbitrage

La bonne réponse est la a.

En effet, la loi VII le précise formellement. Sur coup d’envoi, le ballon est en jeu dès qu’il est botté vers l’avant, et ce, après le coup de sifflet obligatoire de l’arbitre.
Dans cette situation, l’arbitre validera le but et reprendra le jeu par un coup d’envoi pour l’équipe adverse.

 

 

QUESTION 2

Sur un tir d’un joueur de l’équipe A, le ballon passe entre les jambes du gardien de l’équipe B qui se situe sur la ligne de sa surface de but (6m). L’arbitre siffle pour valider le but alors que celui-ci n’a pas encore franchi la ligne de but. Celui-ci reconnaît immédiatement son erreur sachant que le ballon allait pénétrer dans le but ?

a) But valable. Coup d’envoi pour l’équipe B.
b) But refusé. L’arbitre reconnaissant son erreur, le jeu sera repris par un coup franc indirect pour l’équipe A sur la ligne de la surface de but (6m) face au but.
c) But refusé. Le jeu sera repris par une balle à terre sur la ligne de la surface de but (6m).

      La bonne réponse est la c.

La loi X précise que le but ne peut être validé étant donné que le jeu a été arrêté suite au coup de sifflet de l’arbitre.
Dans cette situation, le jeu sera repris par une balle à terre à l’endroit où se trouvait le ballon quand il a sifflé par erreur, c'est-à-dire sur la ligne de la surface de but (6m) parallèle à la ligne de but.

QUESTION 1

Quel est le nombre minimum de joueuses qui doivent être présentes sur le terrain pour qu’un match puisse débuter ?

a) 8 joueuses dont une gardienne.
b) 9 joueuses dont une gardienne.
c) 11 joueuses dont une gardienne.

La réponse du Roland VIALLET, Assistant départemental en arbitrage

La bonne réponse est la b.

La loi III précise que le nombre minimum de joueuses pour qu’un match puisse débuter est de 9 dont une gardienne.
Dans les compétitions masculines à 11 (jeunes et adultes), le nombre est fixé à 8 dont un gardien.

       

 

 

 

Fabien Rsi est devenu membre 1 mois
BONNE ANNEE 2017 et CHALLENGE INTER QUARTIER 2017 9 mois
EQUIPES 10 mois
entrainements 10 mois
Dirigeants 10 mois
farid sour est devenu membre 10 mois
- : nouvelles photos 10 mois
- 10 mois
PROGRAMME DE LA SEMAINE : nouvelles photos 12 mois
PROGRAMME DE LA SEMAINE 12 mois
PROGRAMME DE LA SEMAINE : nouvelles photos 12 mois
PROGRAMME DU 26 SEPTEMBRE AU 02 OCTOBRE 2016 12 mois
U7 et 7 autres 1 an
ORGANIGRAMME FOOT A 11 1 an
ORGANIGRAMME DU CLUB 1 an

MATCHS/ RÉSULTATS/ CLASSEMENTS

         

                     Cliquer sur le logo

.